CAROLINE CORBAL
selected works | publications | collaboration - intervention | expositions | contact

L’hôpital est un lieu de transit. Il est un espace de l’entre-d’eux qui s’opère entre un moment d’un avant et d’un après la maladie et les accidents de la vie. C’est un déchirement entre ces deux instants. C’est un espace où la peur, le doute, l’inconnu s’installent dans ce nouveau réel. Il est semblable à une fiction de part la déchirure parfois quasi-instantanée avec le moment d’avant souvent plus heureux. Faire face à l’annonce d’une maladie ou avoir un accident, c’est une rupture qui s’organise entre le réel et la fiction. Dans ce sillage, le stress est présent. Celui-ci par son regard exacerbé par ses émotions détourne, amplifie et déforme parfois la lecture de ces espaces. Il y joue un rôle déterminant dans les étapes de la guérison. Le patient dans cette épreuve s’attache aux signes portant les traces d’un intérieur et extérieur familier-étranger pouvant l’aider à s’appuyer dans ce nouvel espace à s’approprier. Dans ce réel hospitalier, la part fictive peut-elle aider et accompagner le patient? Dans cette épreuve, où commence la fiction et où s’arrête t-elle? (suite…)